Héritage

Unifier le meilleur de la tradition et de

l’innovation est la clé du travail d’Arnaud

Le respect de la tradition de la haute joaillerie française est un impératif pour Charlotte & Me Joaillerie. La tradition s’exprime chez Arnaud par l’exigence de qualité, dans le choix des pierres, des matériaux et des montages et aussi dans les services proposés à ses clients.

Elle s’exprime aussi par une réalisation « fait main » 100% française dans les ateliers centenaires de la place Vendôme. Elle s’exprime enfin par l’élégance et l’harmonie des modèles qui reflètent l’intemporel avec modernité.

C’est cette modernité qui sera demain symbole d’intemporalité, d’éternité.

Le choix des matières est une priorité pour nous. Arnaud venant d’un métier où la matière est au cœur de la création, cette façon de travailler lui est restée et c’est grâce à cette connaissance approfondie qu’il réussit à sublimer des matériaux déjà précieux en véritables œuvres d’art.
Pour parvenir à ce degré de perfection, une sélection rigoureuse est nécessaire. Nous ne travaillons que les métaux rares dont la provenance est certaine et nous ne choisissons que des pierres certifiées et jamais de pierres de conflits.
Arnaud chérie particulièrement l’or dans toutes ses déclinaisons de couleurs (jaune, blanc, rouge, noir…). Ce métal mythique utilisé depuis la nuit des temps a toujours fasciné l’être humain. Sa pureté et sa rareté en font la matière idéale à associer aux pierres précieuses.

Afin de pouvoir être porté régulièrement tout en gardant son éclat naturel, nous utilisons de l’or 750 millièmes. Cet alliage est le meilleur pour les pièces de joaillerie car il combine à la fois élégance et robustesse, deux éléments essentiels pour toutes nos créations.
L’autre élément de fascination dans une pièce de joaillerie est la pierre. La plus connue et la plus onéreuse étant le diamant, symbole par excellence de grâce et d’éternité. Cependant tous les diamants ne se valent pas. Aussi, chez Charlotte & ME, nous ne travaillons que les pierres de qualité supérieure en ne retenant que les diamants des meilleures couleurs (D, E et F) et les plus purs (IF, VVS1, VVS2 et VS1). C’est de cette sélection élitiste que commencent à naitre nos plus belles pièces.
Cette rigueur dans le choix des diamants, nous l’appliquons aussi aux autres pierres précieuses. Les rubis, les saphirs et les émeraudes possèdent les mêmes degrés de qualité que les diamants. Il est donc essentiel pour nous de sélectionner les meilleures pierres afin de pouvoir sublimer nos créations.

Avec cette matière exceptionnelle, un mode infini de possibilités s’offre à nous. Au-delà de la création technique pure, nous cherchons à insuffler un véritable esprit à chacune de nos pièces, lui donner sa propre identité et son histoire unique.

Ce travail de création commence avec le crayon d’Arnaud et se finit avec les pinceaux de notre dessinatrice. Si Arnaud donne forme à la matière en imaginant les pièces et en amorçant le travail de dessin, c’est le gouaché qui parvient à extraire l’essence même de nos œuvres.

Cette technique traditionnelle de la joaillerie française est une étape clé dans le développement d’une pièce. C’est à partir de ce travail d’artiste que vont s’appuyer toutes les mains nécessaires à la fabrication du bijou.

En possession de ce dessin artistique, Arnaud va pouvoir travailler son futur chef-d’œuvre. C’est à partir du gouaché qu’il va travailler la cire, étape essentielle qui consiste à transposer la pièce d’une feuille de papier à la réalité. Ce procédé au savoir-faire unique est entièrement manuel et essentiel pour chaque pièce. De ce travail traditionnel d’orfèvre, le relai est passé à la modernité avec l’intervention des développeurs qui vont venir finaliser le prototypage de nos pièces. C’est cette combinaison entre méthodes traditionnelles et modernes que naît l’âme de nos créations.

La naissance du bijou est cependant loin d’être terminée. Le véritable travail d'Arnaud ne commence qu’à partir du moment où le prototype devient réalité. Les étapes sont nombreuses et varient d’une pièce à l’autre mais on retrouve souvent le même schéma de fabrication : fonte des métaux rares, sertissage des pierres précieuses, polissage et une myriade d’autres procédés pour arriver à l’excellence.

C’est à cet instant précis que l’alchimie opère, que la matière et l’esprit se rencontrent pour donner une âme au bijou.